L' Agora

Forum politique de libre expression & historique sans tabou.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Bienvenue sur le forum de L'AGORA, ici, le livre de notre Histoire a toutes ses pages....

(Noël 1941​)

Exemple de quelques pages d'Histoire "occultées" dans nos livres d'Histoire.... JO 1936 à Berlin : (Au dernier moment, toutefois, le comité américain, qui craignait les équipes hollandaise et allemande, revint sur sa décision. J. Owens et R. Metcalfe furent choisis aux dépens des deux athlètes… juifs. (S. Stoller et M. Glickman)(voir photo suivante) Le Bétar en uniforme avec son drapeau à Berlin: "En Histoire, la croûte, c’est le mensonge en lui-même, le pus, c’est l’occultation qui l’accompagne. N’hésitons pas à inciser et à tout purifier …"


Le saviez-vous ? Shocked

" Les Juifs déclarent la guerre aux Allemands en 1933."

"La Judée déclare la guerre à l'Allemagne"
Discours d'Adolf Hitler contre le Nouvel Ordre Mondial.

Le saviez-vous ? Shocked
Qu'est-ce que le fascisme ? scratch - Petite leçon rapide sur le fascisme.
« Quatre années d’Allemagne d’Hitler vues par un étranger » de Cesare Santoro. study

Affiche de propagande NS: (" On y voit une série d'animaux saluer Goëring.En haut à droite: un signe disant " Vivisection interdite" ( vivisection verboten ). (" Les animaux de laboratoires saluant Hermann Göring" )

Ces Nazis Noirs qui soutenaient Hitler. scratch
La liberté d'expression au "pays des Droits de l'Homme", c'est ça.... />
...hélas, d'autres "démocraties" embastillent ses citoyens pour délit d'opinion,voyez cette vidéo >
C'est un proverbe populaire utilisé par Shakespeare: "Henry IV", Première Partie, Acte III, scène 1, page 640 édition La Pléiade, traduction de Victor Hugo: << Dites la vérité, et vous humilierez le diable. >>
Ursula Haverbeck explique pourquoi l'Holocauste est le plus grand et le plus persistant mensonge de l'Histoire.
Ursula Haverbeck, 87 ans, est condamnée à dix mois de prison ferme !
Ursula Haverbeck, surnommée en Allemagne la « mamie nazie », a soutenu lors de son procès que « le camp d’Auschwitz n’a pas été un lieu d’extermination».
L'interview Vérité de Robert Faurisson à Méta Tour.
Démocratie dictatoriale : Wolfgang Fröhlich, en prison depuis 10 ans pour délit d’opinion. scratch
Udo Voigt (NPD): Violations des droits de l'homme en Europe : Dieudonné, Fröhlich, Haverbeck.

"Qui ne gueule pas la vérité, quand il sait la vérité, se fait complice des menteurs et des faussaires"​ (Charles Péguy)

« Débattre avec quelqu'un,c'est prendre le risque de changer d'avis » (Raymond Aron)

"L'Histoire est du vrai qui se déforme,et la légende du faux qui s'incarne" (Jean Cocteau)

DEVOIR DE MEMOIRE = DRESDE, les 13, 14 et 15 FEVRIER 1945.

" Dresde : Crime contre l'humanité,impuni à ce jour...."

"Souvenons-nous: Dresde 13,14,15 février 1945"

(Sur les raids aériens, lire « L’Incendie » de Jörg Friedrich aux éditions de Fallois. 2004 study ).

HELLSTORM - Tempête Infernale:ce film racontel'histoire que les vainqueurs,encore à ce jour, ne veulent pas que vous sachiez...
6 août 1945 : "Barbarie démocratique : Hiroshima " study

« Il y a quelque chose de pire que d'avoir une mauvaise pensée. C'est d'avoir une pensée toute faite. » (Charles Péguy)

"Qui n'entend qu'un son, n'entend qu'une cloche, écoutons les deux sons de cloche..."

Claude Sarraute: "notre shoa ont l'a vendu au monde entier".
Ayatollah Khamenei - "Les temps sombres sont devant nous "...
Un rabbin anti-sioniste : « la shoah a été créée par des sionistes. »

" Le professeur Faurisson a eu ​85 ans ​le 25 janvier​ 2014. Voici la vidéo qu'a composée pour lui un de nos correspondants allemands, que nous félicitons également "

" 1990, 45 ans après Nuremberg,les Sovietiques reconnaissent l'assassinat des officiers polonais dans la forêt de Katyn...."

" Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis...."

L'avis de nos présidents de la république :

Nagasaki et Oradour: où est la vraie barbarie ?
SLU9AQIH6UU
Jean Jaurès : « Le courage, c’est de chercher la Vérité et de la dire ».
Les Derniers Jours du Grand Mensonge... Shocked Aucun Juif gazé - 'I'm With You'... scratch
Un valeureux guerrier pour la Vérité !! cheers

Partagez | 
 

  "Menteurs et affabulateurs de la Shoah"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Icare

Kouros
Messages : 745
Date d'inscription : 27/03/2010
Age : 52
Localisation : Thira

MessageSujet: "Menteurs et affabulateurs de la Shoah"   Mer 3 Avr - 18:21







Au fil des années,la shoah s’est transformée en sujet totalement tabou et sacralisé
dans nos sociétés occidentales. Echappant aux historiens qui risquaient
de la « banaliser », crime suprême, elle a fini par quitter le domaine du rationnel
et de la critique historique pour entrer de plain-pied dans celui du « mystère ».
Pour ne pas dire de la religion.

Dans ces conditions, il n’est guère étonnant que des petits malins aient exploité
à leur profit un filon qu’ils jugeaient prometteur.
Cet ouvrage relate un certain nombre des tromperies avérées de ces menteurs
de la shoah,récits d’imaginaires souffrances ou de tribulations présentées
comme autobiographiques.

Il relate également les affabulations, exagérations, inventions ou récupérations
d’autres personnages, y compris celles d’anciens déportés dont les récits
soulèvent quelques questions.

Menteurs et affabulateurs de la Shoah, Anne Kling, Editions Mithra, mars 2013,
256 pages,18 €.

Pour commander,adresser le bulletin de commande en PJ ci-dessous accompagné
d'un chèque (à l'ordre de Synthèse nationale) de 21 € (18 € +3 € de frais d'envoi) à :

Synthèse nationale

116, rue de Charenton 75012 Paris




Source:
http://lesbouquinsdesynthesenationale.hautetfort.com/archive/2013/03/19/il-est-sorti-le-nouveau-livre-d-anne-kling-l-auteur-de-la-fr.html

_________________
Devoir de mémoire:
http://devoir2memoire.over-blog.fr

France,Réveilles-toi ! Very Happy
http://www.rivarol.com/Rivarol.html
Revenir en haut Aller en bas

Spartacus

Kouros
Messages : 2078
Date d'inscription : 13/03/2010
Age : 52
Localisation : Les arènes

MessageSujet: Re: "Menteurs et affabulateurs de la Shoah"   Sam 6 Avr - 16:41

J'ai lu ce livre.

Anne King y fait le portrait d'une quinzaine de menteurs,truqueurs,
mythomanes,affabulateurs,dont certains sont connus,d'autres moins,
mais qui tous ont inventé d'étonnantes histoires supposées leur être arrivées
dans le contexte de la Shoah.
Dans son avant-propos,Anne Kling rappelle que le terme Shoah est relativement
récent dans cette acceptation.
Ce mot hébreu signifiant "catastrophe" fut popularisé par le film de Claude Lanzmann
sorti en 1985,film de 9h 30 qui fut qualifié de "projet d'intérêt national"
par l'Etat d'Israël qui avait participé à son financement.
Auparavant,on parlait plus volontiers d'"Holocauste",mot également hébreu.
Dès la fin de la guerre,le Congrès juif Mondial,basé aux Etats-Unis,avait exigé
la convacation du Tribunal militaire de Nuremberg.
C'est ce Tribunal qui grava dans l'airain le nombre des victimes juives des nazis:
6 millions.
Mais c'est à partir du procès d'Adolf Eichmann en 1960 que la machine mémorielle
se mit véritablement en route.
L'heure était venue,selon Anne Kling,de "souder l'Etat hébreu autour d'un passé
commun et de faire fructifier le sentiment de culpabilité que les Etats occidentaux
pouvaient nourrir à cet égard".

A l'occasion,l'émotionnel prit définitivement le pas sur la recherche de la vérité
et les souffrances juives passèrent bientôt au rang d'uniques,puis d'indicibles.
A un moment où les révisonnistes commençaient dangereusement à s'agiter,
cette dernière étape fut franchie en 1988,lors d'un colloque organisé à Oxford
par le magnat juif de la presse Robert Maxwell,en présence de cinq cents universitaires
provenant de vingt-quatre pays.
C'est à partir de cet événement que la Shoah quittera véritablement le domaine
du rationnel et de la critique historique pour entrer de plain-pied dans celui du "mystère",
pour ne pas dire de la religion.

C'est dans ce contexte de quasi-sédération mentale que certains petits malins
ont compris les bénéfices qu'ils pouvaient tirer d'un filon des plus prometteurs,
et se sont mis en conséquence à concocter un certain nombre de récits pour le moins
fantaisistes.
Au lieu de se heurter à la raillerie ou à une critique historique des faits qu'ils relataient,
ces auteurs furent généralement encensés.
Anne Kling distingue dans son livre les menteurs de la Shoah et les affabulateurs.
Les premiers ont inventé la totalité de leur supposée histoire.Ils n'ont jamais été déportés.
Les seconds n'ont pas menti sur tout.Ils furent effectivement des rescapés,mais ils en ont
rajouté,enjolivant leur aventure,amalgamant les souvenirs d'autres déportés,s'inventant
des souffrances inouïes.

Anne Kling intitule un dernier chapitre de son livre : Sale temps pour les mythes".
Elle y évoque les Journaux d'Anne Frank,les fantaisies d'Elie Wiesel et les aventures
légèrement imaginaires du chasseur de nazis Simon Wiesenthal.
Parmi ces étranges menteurs,l'auteur cite Jerzy Kosinski,juif polonais émigré aux Etats-
Unis,dont "le récit poignant d'un petit enfant courageux",si l'on en croit la quatrième
page de couverture fit pleurer dans les chaumières.
L'Oiseau bariolé,présenté comme un témoignage autobiographique,remporta
un énorme succès et fut traduit en de nombreuses langues.
Témoignage chrétien le commentera ainsi :
"Ce récit demeurera parmi les quelquesBvingt documents essentiels que nous aura laissés
la Deuxième Guerre mondiale".
Rien de moins.
Kosinski embarque son lecteur dans un voyage éprouvant chez les "sauvages" d'Europe
centrale où le pauvre gamin errant assistera ou sera victime d'à peu près toutes
les perversions et sévices imaginables.
A la sortie de son livre,Kosinski deviendra une vedette,encensé même par Elie Wiesel,
une référence si l'on ose dire.Il faudra attendre 17 ans pour qu'un magazine américain,
The Village Voice,révèle que son livre avait en fait été écrit par des nègres,
que les "sauvages" l'avaient en réalité recueilli et protégé durant la guerre,
avec sa famille.
et que ce récit n'avait strictement rien d'autobiographique.

Anne Kling évoque aussi le personnage de Martin Gray,auteur du best-seller
Au nom de tous les miens,paru en 1971,écrit en fait par Max Gallo.
Gray raconte qu'envoyé à Treblinka,il avait été obligé d'étrangler de ses mains
des enfants qui vivaient encore après être passés par la chambre à gaz.
Mélange de Tintin et de Zorro,il prétend avoir réussi à s'échapper miraculeusement
à de multiples reprises.
Il se serait retrouvé à Berlin,fin avril 1945,et aurait failli capturer,à lui tout seul,
Martin Bormann.Martin Gray prétendra avoir perdu cent-dix membres de sa famille
dans l'Holocauste,mieux,si l'on peut dire,que Simon Wiesenthal qui n'en aurait perdu
"que" quatre-vingt-neuf...
En fait le livre écrit par Max Gallo s'inspire très fortement de Treblinka,
de Jean-François Steiner,auquel Anne Kling consacre également un chapitre.

Autre histoire étonnante,relatée dans le livre:celle de la petite fille aux loups.
Une gamine juive âgée de huit ans,dont les parents auraient été arrêtés par les nazis
à Bruxelles,et qui parcourt,toute seule,pendant quatre ans,l'Europe à feu et à sang
en s'aidant d'une boussole !
Elle marchera 3 335 kms,très précisément.
Dieu merci,durant son odyssée,elle sera adoptée par une meute de loups,
dont elle va désormais imiter les comportements.
Elle réussira à pénétrer dans le ghetto de Varsovie,aura la chance de pouvoir tuer
un soldat allemand à coups de couteau,et assistera même au massacre d'un convoi
d'enfants.En réalité cette épopée qui a généré un livre à grand tirage et un film,
Survivre avec les loups,présentés tous deux comme des histoires parfaitement
véridiques,
n'étaient que des fantaisies sorties tout droit du cerveau imaginatif
de Mme Defonseca,qui n'était aucument juive.
(voir le détail sur le lien ci-dessous):

http://liberation-44.forumactif.org/t230-mentir-avec-les-loupsreflexions-sur-une-escroquerie-monumentale

Anne Kling évoque aussi le cas d'un sacré mythomane,Binjamin Wilkormirki.
Son père avait été assassiné sous ses yeux,en Pologne,il avait été déporté,à quatre ans,
au camp d'extermination de Majdanek et était même passé par Auschwitz,
ce qui pose son homme.
La présentation de son livre Fragments-Une enfance 1939-1948,paru en France
en 1997,évoque "une livre inoubliable,chef-d'oeuvre d'écriture et d'émotion".
Problème: Benjamin Wilkormirski n'existait tout simplement pas.
Ce nom n'était pas,au demeurant,un pseudonyme,mais une identité totalement fictive
présentée comme réelle.
Ce mythomane suisse n'était pas même juif.Il s'appelait en réalité Dösseker et avait
été adopté par un couple qui portait ce patronyme.
Il eut l'incroyable toupet et l'odieuse ingratitude de prétendre,dans une interview,
que son père adoptif était un sympathisant nazi qui ne l'avait recueilli que parce
qu'il était fasciné par le fait qu'il était "une des enfants du Dr Mengele".
L'accueil fait à son livre fut enthousiaste.La shoah vue par les yeux d'un enfant !
Les grands journaux se pâmèrent.Le Monde releva la "singularité" de ce livre
"insoutenable".Il fut invité partout à la télévision à titre d'expert de la Shoah.
L'accueil fut triomphal aux Etats-Unis.Mais nous laisserons à Anne Kling le soin
de raconter comment la construction s'effondra...

Evoquons un dernier personnage des plus curieux,avant de laisser nos lecteurs
se plonger avec passion dans le livre remarquable d'Anne Kling.
Il s'agit d'Enric Marco.Un héros,une icône.Le déporté espagnol le plus connu,
président de la plus ancienne association de déportés d'Espagne,que les télévisions
s'arrachaient,car il savait causer,ô combien ! Et puis,syndicaliste d'extrême-gauche !
Il se rendait en pèlerinage dans les camps,faisait des conférences dans les écoles
et tirait des larmes aux plus endurcis.
Dans son autobiographie parue en 1978,il racontait les horreurs vécues dans le camp
de Flossenbürg,dont il était l'unique survivant espagnol.
L'imposture éclata en février 2005,alors qu'il accompagnait le Premier ministre espagnol
à Mauthausen,pour les célébrations du 60e anniversaire de la libération des camps.
Las,des documents irréfutables venaient d'être découverts,prouvant qu'il n'avait
jamais été déporté mais qu'au contraire,il était parti comme travailleur volontaire
en Allemagne !
Il fut rapatrié illico en Espagne et destitué de ses fonctions.
Plus tard,il eut le culot d'espérer se justifier,en déclarant:
" Je n'ai pas vécu les camps,mais c'est tout comme'.

Sacrés menteurs ! Sacrés imposteurs !

_________________
 

L'autre Histoire :
"qui n'entend qu'un son, n'entend qu'une cloche."

http://sansconcessiontv.org/

http://robertfaurisson.blogspot.it/2014/12/une-grande-dame-allemande-ouvre-la.html
Revenir en haut Aller en bas
 

"Menteurs et affabulateurs de la Shoah"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L' Agora :: Discussions. :: Bibliothèque de l'Agora-